Une étude non exhaustive de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) dévoile que les métiers spécialisés du bâtiment figurent parmi les plus touchés par des cancers d’origine professionnelle. L’amiante est incriminé dans 42 % des cas, loin devant les hydrocarbures aromatiques polycycliques (6,5 %)… Les maladies respiratoires et du système ostéo-articulaire sont également citées par les salariés du BTP.
Lire la suite sur batiweb.com