Confiseries, gâteaux, chocolat… Le gouvernement veut suspendre, « d’ici à la fin de l’année 2018”, l’utilisation dans tous les produits alimentaires du dioxyde de titane sous forme de nanoparticules (TiO2 ou E171), substance principalement esthétique dont les effets sur la santé sont méconnus. L’ONG Agir pour l’Environnement, qui a salué l’annonce du gouvernement, a d’ores et déjà réclamé que cette mesure soit étendue aux cosmétiques et aux médicaments…
Lire la suite sur sciencesetavenir.fr